La ville de Faches-Thumesnil et ses deux parties bien distinctes (tout au moins jusqu'au début des années soixante) regroupe trois monuments aux morts.

Thumesnil, 1914-1918 Cimetière de Faches, 1914-1918 Cimetière de Faches, 1939-1945

Thumesnil possédait de son côté, dans son cimetière, un monument pour les victimes des différentes guerres. Il s'agissait à l'origine d'un obélisque en hommage aux victimes de la guerre de 1870 qui fut remanié pour accueillir les victimes de 14/18 puis celles des autres guerres. Le cimetière de Thumesnil a été transformé en jardin public au milieu des années 80 mais le monument est resté sur place après restauration, un "mur" situé à l'arrière et reprenant les listes des victimes a été abattu car dangereux, abattues également les stèles en arc de cercle autour de la colonne et qui menaçaient ruines. Elles ont toutefois été remplacées par des nouvelles pierres.
Le monument dont les travaux de restauration ont débuté en 2004 a été inauguré officiellement le 11 novembre 2005.

Faches possède deux monuments au sein de son cimetière, le premier pour les victimes de 14/18 et le second pour les victimes des conflits suivants. A l'origine n'y figuraient que les morts pour la France de Faches mais avec la restauration du monument de Thumesnil et la destruction de son "mur", la municipalité a fait le choix de graver l'ensemble des Morts pour la France sur ces deux monuments. Ils sont donc un peu plus de 400 tués de la guerre de 1870, de celles de 1914/1918 et 1939/1945, des guerres coloniales de la 3ème République, d'Indochine et d'Afrique du Nord.
Les monuments de Faches ont été officiellement inaugurés le 8 mai 2005.

Stèle UNC-AFN
L'Union Nationale des Combattants - section Faches-Thumesnil, faubourg d'Arras, Ronchin -
a inauguré la stèle en hommage aux Anciens Combattants d'Afrique du Nord et des Opérations Extérieures
le dimanche 2 décembre 2007.