L'éphéméride
Quelques événements du 23 MARS

23 mars 1357
Trêve de Bordeaux. Après la bataille de Poitiers où il a été fait prisonnier le 17 septembre 1356, Jean II le Bon signe une trêve de deux ans avec le Prince Noir. Il est envoyé en Angleterre, où il demeurera en captivité pendant trois ans.

23 mars 1568
Signature de la paix dite de Longumeau, après la victoire remportée à Calais par le duc de Guise sur les Anglais.

23 mars 1682
Louis XIV confirme par édit la déclaration du clergé de France, contenant ces quatre propositions :

  1. Le pape n'a aucune autorité sur le temporel des rois,
  2. Le concile est au-dessus du pape
  3. L'usage de la puissance apostolique doit être réglé par les canons
  4. Les décisions du pape ne sont irréformables qu'autant qu'elles sont acceptées par l'Eglise.
Cette opinion gallicane était une sorte de protestantisme contre la théorie de la papauté, qui avait été pratiquée avec tant de hardiesse par Hildebrand (Grégoire VII).

23 mars 1801
Mort subite de Paul 1er, empereur de Russie. Une proclamation publiée le lendemain par Alexandre son fils, annonce qu'il a été frappé dans la nuit d'un coup d'apoplexie ; mais en même temps le bruit court qu'il a été étranglé dans son palais avec sa propre écharpe. Le lendemain soir la ville entière est illuminée. Paul avait embrassé au commencement de son règne la cause des Bourbons. Plus tard, après les défaites de Suwarow, il s'était allié sincèrement à Napoléon, dont il admirait le génie.