Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

Ephéméride

Quelques événements du 4 AOÛT

4 août 1060
Mort du Capétien Henri Ier, roi de France depuis vint-neuf ans. Il avait épousé une princesse russe, Anne, et s'était institué le protecteur du jeune Guillaume, fils du duc de Normandie, Robert le Diable, et de la belle Arlette, fille d'un tanneur de Falaise. Devenu à son tour duc de Normandie, Guillaume, plus connu sous le nom de Guillaume le COnquérant, se retournera contre le roi de France pour le combattre.

4 août 1591
Mort de François de La Noue, surnommé Bras-de-Fer. Au siège de Lamballe, il était monté sur une échelle pour voir ce qui se passait : une balle le frappa au front et le fit chanceler ; comme il ne s'était accroché que par son bras de fer, il se fracassa en tombant. Il était devenu, après la mort de Coligny, le mentor du jeune roi de Navarre.

4 août 1789
La nuit du 4 août, le vicomte de Noailles ouvre les enchères en proposant l'égalité devant l'impôt, l'abolition des droits féodaux, la suppression des corvées et des servitudes. Les surenchères commencent. Et chacun, tout en gesticulant et en criant, sacrifie allégrement le bien de son voisin. L'évêque Lubersac propose la suppression du droit exclusif de chasse. - L'évêque nous ôte la chasse, murmure le duc du Châtelet, Nemrod fameux, je vais lui ôter ses dîmes...
On abolit les colombiers, les garennes, les banalités, les juridictions seigneuriales et le peu qui reste encore du servage. Le duc d'Orléans, le futur Philippe-Égalité, est le premier à se dépouiller. « A ce moment, écrit un témoin, l'Assemblée offre l'aspect d'une troupe de gens ivres placés dans un magasin de meubles précieux, qui cassent et brisent à l'envi tout ce qui se trouve sous leurs mains. » Les privilèges les plus incroyables, les faits les plus grotesques, trouvent l'Assemblée crédule. Un cultivateur breton prétend qu'il existe dans certains cantons « un droit autorisant le seigneur à faire éventrer deux de ses vassaux au retour de la chasse, pour se délasser en mettant ses pieds dans leurs ventres sanglants ». A l'unanimité, la « chancelière » bretonne est supprimée, sans que personne mette seulement en doute cette histoire de brigands... A 3 heures du matin, la vieille France s'est effondrée. L'armature même du pays est à terre.

4 août 1859
Mort de Jean-Baptiste-Marie Vianney, connu sous le nom de curé d'Ars, sa paroisse, dans le diocèse de Belley. Le culte de sainte Philomène dont il fut l'apôtre, les conversions dont il fut l'auteur, les miracles que ses fidèles lui attribuent, firent d'Ars un lieu de pèlerinage célèbre. Béatifié en 1905, il fut canonisé en 1925.