Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

LES REFUGIES ET RAPATRIES DE FACHES-THUMESNIL.

Quittons les réfugiés de la commune.

Les pages des bulletins des réfugiés du Nord évoquent aussi nos soldats, ceux qui demandent des nouvelles, ceux qui sont blessés et hospitalisés. A toutes fins utiles, voici leurs petites annonces :

  • Boury, sergent 351èle RI de Faches-Thumesnil est à Toulon (20/3/1915).
  • Broutin Gustave, conseiller municipal, actuellement réserviste au 365ème RI, 23ème Cie, en bonne santé, demande nouvelles parents et amis (24/3/1915).
  • Houry sergent, 351ème RI, de Faches Thumesnil, demande nouvelles de sa famille (24/3/1915)
  • Vanwassenhove Louis, 37 rue des Ecoles, monteur à Faches Thumesnil, actuelement vaguemestre à l’hôpital d’Uriage (Isère), en bonne santé, demande nouvelles parents et amis (31/3/1915).
  • Verron Julien, 43ème d’infanterie 27ème Cie, en bonne voie de guérison, demande nouvelles des siens (1/5/1915).
  • Planckaert Joseph de Faches Thumesnil, clairon au 54ème d’artillerie, recherche Mme veuve Fruchart de Tourcoing, cour Roussel, carrière du Tilleul. Ecrire Leclercq 16 rue Didot Paris (19/6/1915).
  • Flandrin Joseph de Thumesnil, hospitalisé à Bourges. S’adresser à M Lubin, 13 rue de Cousarlon Bourges (19/6/1915).
  • Sonneville Augustin de Thumesnil, parc du bétail 1er corps demande nouvelle de sa famille (24/7/1915).
  • Hien Gustave de Thumesnil, 4ème batterie du 16ème RA demande nouvelles parents et amis (7/8/1915).
  • Coucke Julien de Thumesnil demande nouvelles de sa famille, est actuellement à bord Amiral Trehouart, Toulon, Var (14/8/1915).
  • Duonchelle L 23 rue Ferrer et Bergot Martial rue Carnot sont au 5ème RAT, 25ème Cie (21/8/1915).
  • Marcel Trefelle et Paquier Jean, tous deux en bonne santé au 118ème artillerie lourde, 2ème batterie, seraient heureux si rapatriés pouvaient donner nouvelles des familles Trefelle (Léon), Mme Fretin et ses demoiselles Vanhenwersyn Paquier et Vernier restées à Faches Thumesnil (9/2/1916).
  • Couttel Joseph [note] de Faches-Thumesnil, 338ème RI, écrire Office départemental des recherches, 37 rue de Metz à Toulouse (19/2/1916).
  • Paquier Auguste, 42ème artillerie de Faches Thumesnil, (rubrique nos chers blessés 21/6/1916).
  • Louis Oudart, rue Faidherbe cour Marchand à Thumesnil, mobilisé aux usines de Paimbœuf (Loire inf) demande nouvelles famille restée à Thumesnil (18/10/1916).
  • Werquin Maurice de Thumesnil, blessé, actuellement à l’hôpital complémentaire n°4 à Rennes (Ile et Vilaine) demande nouvelles es parents et amis (23/3/1917).

D’autres annonces de militaires paraissent aussi dans le journal "le Petit Parisien" :

  • Louis Bénard, réserviste 239ème d’infanterie, 21ème Cie, recherche femme Blanche Bénart, Faches Thumesnil, près Lille (Nord) (25/11/1914).
  • E Ruysschaert, de Thumesnil lez Lille (Nord), blessé à Fitou (Aude) demande nouvelles femmes et enfants (13/12/1914).
  • Defrenne Jules, Thumesnil, renseignements familles. Répondre Chantiers Atlantique Saint Nazaire (5/2/1915).
  • Louis Hache, Charles Cintri de Thumesnil (Nord), actuellement dépôt d’Amiens, demandent nouvelles familles (10/2/1915).

Nous ne savons malheureusement rien de l’histoire de ces rapatriés de notre commune. Pas de témoignages laissés et les derniers témoins sont partis. Il n’est pourtant pas si difficile d’imaginer les traumatismes subis. Car si ceux qui ont fui dès 1914 ont connu les exactions de la période d’invasion, les rapatriés , eux, se sont vus ajouter les effets de l’occupation allemande caractérisée par les multiples réquisitions, le travail forcé, les brimades, les pénuries alimentaires … Les conditions de leur retour en France non occupée se sont ajoutées au traumatisme : quarantaine en Belgique, fouilles humiliantes, transport dans des wagons à bestiaux, interdiction de prendre des objets comme des photographies, ce qui entraîne encore plus la rupture avec le passé familier.

Ne perdons pas de vue qu’à l’époque les gens ne bougent pas. Si les jeunes appelés sous les drapeaux "voient du pays" bien que leurs régiments soient souvent dans la région, il ne faut pas oublier que tout le monde en 1914, se déplace encore à pieds ou à cheval, que beaucoup ne connaissent de leur région que les villages aux alentours, ils s’y rendent à l’occasion des mariages, des foires, du commerce. Beaucoup de ces rapatriés ont dans leurs familles des mobilisés dont les nouvelles sont rares.

Encore, ceux de Faches-Thumesnil, sont mieux logés que d’autres. La commune n’a pas subi trop de dégâts et le retour sera plus rapide. Dans certaines zones, les rapatriés ne pourront rentrer chez eux qu’en 1921 et 1922, et encore, pour prendre possession de baraquements provisoires.

Enfin, une dernière question se pose, qui demeure sans réponse. Tous nos rapatriés sont-ils revenus ? Certains n’auraient-ils pas décidé de rester dans une commune qui leur aurait offert accueil et travail ? Ce fait a été vérifié pour des lillois par exemple ….

Didier Lherbier

Pour d’éventuelles recherches en généalogie, voici la liste des bulletins des réfugiés du Nord mentionnant des habitants de Faches-Thumesnil :

n° du bulletinparution dun° du bulletinparution dun° du bulletinparution dun° du bulletinparution du
3308/03/19157117/07/191513904/03/191618616/08/1916
3410/03/19157324/07/191514215/03/191618823/08/1916
3720/03/19157707/08/191514318/03/191618926/08/1916
3824/03/19157914/08/191514629/03/191619620/09/1916
4031/03/19158121/08/191515115/04/191619827/09/1916
4103/04/19158918/09/191515426/04/191620418/10/1916
4621/04/191512311/01/191615529/04/191622006/12/1916
4828/04/191512722/01/191615810/05/191622113/12/1916
4901/05/191512826/01/191616607/06/191622530/12/1916
5005/05/191513002/02/191617021/06/191622706/01/1917
5419/05/191513105/02/191617124/06/191623327/01/1917
6216/06/191513209/02/191617228/06/191624923/03/1917
6319/06/191513519/02/191617405/07/191635113/03/1918
6630/06/191513801/03/191617715/07/191635806/04/1918

SOURCES :

  • "Septentrion, revue des marches du Nord". 3ème année, n°1 - février 1929.
  • Gallica Bibliothèque Numérique - http://www.gallica.bnf.fr pour la consultation du Bulletin des Réfugiés du Nord – période du 8 mars 1915 au 6 avril 1918.
  • http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
  • http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr
  • http://expositionvirtuelle.memoire1418.org
  • http://www.banque-france.fr
  • http://senat.fr/histoire/1914_1918/
  • Archives du Sénat - cote 80S30 groupe des départements envahis puis des régions envahies.
  • Archives Départementales du Nord - sous série 9R.
  • Archives Départementales du Maine et Loire - AD49/presse.
  • "Contribution à une histoire de l’exode de 1914 à Lille" G-J Lustremant - bulletin n°57 - avril 2004.
  • "Faches-Thumesnil, du village à la ville" G-J Lustremant - éditeur ACHFT - 1996.
  • "Roubaix 1914-1918, souvenirs de guerre d’un enfant" - P. Berger, les cahiers anecdotiques de la Banque de France n°32, sans date.
  • "La Renaissance politique, littéraire et artistique" du 17 mars 1917.
  • "Croquis et notes d’occupation". Emile Ferré, éditions Tallandier à Lille vers 1919.
  • "Rapatriés 1915-1918" Mlle Chaptal - librairie Félix Alcan - 1919.