Page précédente - Page suivante

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Comme indiqué dans l’éditorial, nous allons encore vous parler du ciel et d’un fait qui s’y est déroulé il y a bien longtemps. Mais commençons par le début …

En 1783, le 21 novembre, les frères Montgolfier font décoller un premier aérostat qui transporte sur neuf kilomètres Jean-François Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes. On nommera rapidement cet engin volant "montgolfière", du nom de leurs constructeurs.

Dix jours plus tard, le 1er décembre 1783, le physicien Jacques Charles , accompagné d’un des deux frères Robert, s’élève à bord d’un autre aérostat gonflé cette fois avec de "l’air inflammable", plus exactement de l’hydrogène ou dihydrogène.

A dater de cette période se développe un véritable engouement pour ces expériences qui permettent de voler et de se rapprocher d’Icare. Les aéronautes ou aérostiers se multiplient, qui vont connaître plus ou moins de succès.

Jean Pierre BLANCHARD, premiers succès et traversée de la Manche.

Nous ne nous appesantirons pas davantage sur les exploits de ces grands noms de l’aérostation naissante, hormis bien sûr sur celui qui nous concerne aujourd’hui, Jean Pierre Blanchard. On parle souvent de ses expériences, de ses vols dans les grandes capitales européennes à partir de mars 1784.

En six mois de préparation, Jean Pierre Blanchard est capable de concourir pour la traversée de la Manche. Il est en compétition, avec son ballon à gaz, contre Pilâtre de Rozier qui expérimente de son côté un nouveau concept d’aéro-montgolfière, combinaison d’un ballon à air chaud pour la partie basse et d’un ballon à hydrogène dans l’hémisphère supérieur. Un mélange détonnant : Pilâtre de Rozier et son passager y perdront la vie sans avoir pu traverser la Manche. De son côté, Blanchard qui est resté fidèle au concept classique du ballon à gaz, décolle du château de Douvres le 7 janvier 1785 à 13h avec le docteur Jeffries comme passager. A 15h il atterrit dans la forêt de Guines, près de Calais. Première traversée de la Manche, la ville de Calais le nommera citoyen d’honneur.

Et la renommée suit. Appelé partout on le voit se produire en Hollande, à La Haye et Rotterdam, puis dans les grandes villes européennes.

Première ascension de Jean Pierre Blanchard, le 2 mars 1784, au Champ de Mars à Paris. 7 janvier 1785 le vaisseau aérien de J-P. Blanchard traverse triomphalement la Manche. Premier grand exploit.
Il est à noter que son aérostat dispose de rames pour essayer de se diriger, d’un gouvernail et d’un parasol (parachute) fermé de 5m30 de diamètre, en cas d’accident.
Page précédente - Page suivante

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7