Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

LA GRANDE HISTOIRE DES PLAQUES D’IMMATRICULATION

LE SYSTEME DU 1er OCTOBRE 1928 AU 31 MARS 1950.

Il fallait donc créer un système permettant de gérer ce développement des immatriculations. Pour cela chaque département va recevoir un groupe de deux lettres suivi d’un chiffre, ce qui va permettre l’ouverture de dix séries de 9999 numéros chacune. Certaines combinaisons de lettres sont intentionnellement éliminées comme pouvant prêter à confusion avec les lettres de nationalité. Un exemple, le département de l’Ain pour lequel les lettres AB sont retenues. Ces lettres seront seules jusqu’au numéro 9999AB puis ce sera AB1 à partir de janvier 1931, AB2 en janvier 1934 … Prenons encore d’autres exemples. Dans le Rhône le schéma d’évolution sera le suivant : PF puis PF1 à PF9, PG, PG1 à PG7 atteint en 1950. Ainsi l’immatriculation 695PF signifie une voiture immatriculée en octobre 1928, 4236PF4 une immatriculation entre juillet 1932 et août 1933, 111PG1 en 1939 et 4728PG7 une immatriculation en février ou mars 1950, juste avant la mise en place du système actuel qui vit ses dernières semaines. Pour le département de la Seine on verra d’abord les plaques 1 à 9999RB puis seront utilisés les plaques 1 à 9999RB1, 1 à 9999RB2 et ainsi de suite jusqu’à 9999RB9. On passera ensuite aux codes RD, RE, RF et ainsi de suite jusqu’à la plaque RS4 en mars 1950.


Cette Citroën 11 CV familiale modèle 1939 - 9925MD5 - a été photographiée à Lille. Derrière elle on devine une Ford Vedette, un modèle apparu en 1949 et qui porte l'immatriculation en vigueur avant avril 1950. Ces éléments permettent donc de dater la photographie : entre début 1949 et le printemps 1950.
(Collection D Lherbier)


Faches, rue Henri Barbusse. Immatriculée 3028 MD, probablement une Rosengart