Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

LE TELEGRAPHE CHAPPE A FACHES THUMESNIL

Et Faches ?

cliquez pour agrandir...Nous l'avons vu précédemment, le poste est opérationnel en juin 1842. Il est cité sur un plan non daté avec la légende "poste télégraphique aérien établi sur une tour ronde" et la hauteur indiquée comme étant à cinquante six mètres. Un autre document malheureusement non daté indique que le système est placé "sur une maisonnette d'une hauteur de quatre mètres". Enfin, l'annuaire de 1847, année où la ligne ferme, précise "sur une maisonnette bâtie exprès".

Bien entendu aucune reproduction de l'installation n'est connue mais nous connaissons aujourd'hui son emplacement. Grâce au directeur des Postes et Télégraphes de la circonscription de Lille qui mande, en janvier 1892, soit plus de quarante ans après la fin d'exploitation, un agent voyer afin de connaître la situation topographique exacte de l'ancien poste. La réponse, datée du 16 janvier 1892 est très précise : "… L'ancien poste de télégraphie aérienne de Faches se trouvait à l'intersection du sentier de Fâches, au hameau de Ferrières, et du chemin d'intérêt commun n°142, stratégique n°7, à 910 mètres environ de l'église de Fâches et à 1km435 de la Route Nationale n°25…"

Le chemin d'intérêt commun n°142 évoqué s'appellera en 1905 le "pavé dit chemin de Ferrières", il s'agit de l'actuelle rue de l'Arbrisseau. La route nationale 25 citée dans le rapport est l'actuelle route d'Arras. Le point cité se trouve aux environs des jardins ouvriers de la rue de l’Arbrisseau.

Aujourd'hui.

L'arrêt définitif de la dernière ligne en service, celle de Lille à Saint Omer, a lieu en 1852. Il y a plus de 150 ans que ces grands bras ont cessé de transmettre des messages. D'eux, il ne reste plus aujourd'hui que quelques tours en ruines, quelques lunettes et des morceaux de mécanismes qui sont conservés, notamment au Musée de la Poste à Paris et dans de petits musées dispersés en France Quelques stations ont fait l'objet de restaurations dans le cadre de la protection du patrimoine. A noter aussi que les samedi 16 et dimanche 17 septembre 1994, à l'occasion du bicentenaire de la ligne Paris-Lille et des Journées du Patrimoine, une réplique du télégraphe Chappe a été installée sur le sommet de la tour de Sainte Catherine, toujours dépourvu de sa flèche. Des messages seront diffusés deux fois par jour, chacun étant répété trois fois. Aux visiteurs et piétons de déchiffrer, avec des aides, les messages.

Didier Lherbier
Gérard-Jacques Lustremant

SOURCES :

  • Bibliothèque de Travail, magazine documentaire n°1080 – septembre 1996 – "Le télégraphe Chappe".
  • Fédération Nationale des Associations de personnel des Postes et Télécommunications pour la Recherche Historique (FNARH)
  • "L'installation du télégraphe et du téléphone à Lille" – brochure de l'ATRL, Amicale des Télécommunications de la Région de Lille – mai 1975.
  • "Les avatars du télégraphe aérien à Lille, 1794" par Nicole Garcin de la section histoire du cercle amical des PTT de Lille – Ouvrage publié par l'Association des Amis de l'Eglise Sainte Catherine - juillet 1994.
  • Bulletin n°18 de l'association culturelle et historique – juin 1994 – article de Nicole Garcin.
  • Musée des Télécommunications, 25 rue Raymond Derain – 59700 Marcq en Baroeul.
  • http://telegraphe-chappe.com
  • http://www.fnarh.com