Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

Des chansonniers CH’TIS à Faches-Thumesnil ?

cliquez pour agrandir...
Carte postale tirée du livre de cartes postales publiée par l’ACHFT.

En cette période l’estaminet et le cabaret étaient des lieux de réunion du quartier. La population y venait pour se réunir, échanger, discuter mais aussi se distraire en jouant aux cartes, au jacquet, aux dés, au billard (si le lieu en possédait un), à la bourle (si une bourloire se trouvait dans la cour ou dans une dépendance)… Pour les plus jeunes disons que la bourle était perçue comme l’équivalent de la pétanque d’aujourd’hui. On s’y retrouvait entre amis mais aussi en famille. Ces lieux publics de consommation et de rencontre étaient le siège de nombreuses sociétés aux activités multiples allant de la société de secours mutuel (cf nos bulletins numéros 17 et 18 de mars et juin 1994 pour notre commune) à l’association pour l’exercice d’un jeu déterminé. Notons que ce siège ou le nom de la société pouvaient facilement changer.

Parmi celles-ci, existaient à Lille et dans quelques communes environnantes, des adeptes de cet exercice de composition qui se réunissaient souvent le lundi soir. Il n’y avait sans doute pas, comme le dimanche, la famille et des importuns étrangers. La plupart de ces chansonniers patoisants étaient membres d’une des nombreuses sociétés à « boire ou à chanter ». Ils composaient les paroles sur un sujet choisi. Parfois, c’était un écrivain public connaissant le patois et ses règles qui écrivait le texte selon les directives fournies.

Celui-ci était ensuite communiqué aux personnes présentes, puis appris et chanté. Le texte, déposé à la police et accepté, était alors imprimé sur une feuille. Celle-ci était vendue au public lors du déroulement de l’événement pour laquelle elle avait été rédigée. Elle comportait toujours le nom de l’association et son siège social.