cliquez pour agrandir...

Afin qu'ils demeurent !

Le dimanche 2 décembre 2007 s'est déroulée l'inauguration de la stèle dédiée aux Anciens Combattants d'Afrique du Nord et des théâtres d'opérations extérieures. Stèle composée d'un bloc brut de pierre de Soignies posé en porte-à-faux sur une dalle de granit. Sur cette pierre, deux plaques. L'une, commémorative, porte la mention "Hommage aux victimes des conflits. Afrique du Nord, Indochine, Corée et Opérations Extérieures". La seconde représente le blason de l'Union Nationale des Combattants. Sur la dalle de granit, le sigle des anciens d'AFN. Un bloc de granit tenant l'ensemble en équilibre reçoit les armoiries de la ville, symbole du soutien apportée par la municipalité. Elle est l'œuvre de M. Delecolle, marbrier à Ronchin.

cliquez pour agrandir...

C'est après l'office religieux en l'église du Sacré Cœur que le cortège a rejoint l'emplacement de cette stèle, à l'angle des rues Roger Salengro et de la Jappe, et que le monument fut dévoilé en présence de vingt neuf drapeaux. Une nombreuse assistance entourait Monsieur le Sous-Préfet d'arrondissement, Monsieur le Maire, des élus de la ville et des responsables d'associations. La batterie fanfare était présente. La première gerbe déposée le sera par MM Christian Gremont et René Pillain, respectivement cités à l'ordre de l'armée et à l'ordre de la division, tous deux grièvement blessés en Algérie.

Les différents discours ont rappelé les conditions difficiles de ces conflits et le nombre des victimes.

"Cette stèle, c'est comme une borne plantée dans leur sol natal et qui rappelle qu'ils sont partis un jour pour accomplir leur devoir. Que trop d'entre eux ne sont pas rentrés. Qu'il a fallu, à l'époque, au Maire se rendre dans les familles pour dire à une mère, à une épouse, que son fils, son mari, venait d'être tué. Cette stèle, c'est la souffrance éprouvée de tous ces jeunes à peine sortis de l'adolescence à qui on demandait trop vite d'être des hommes."

Jean Pollet"Nous savons tous que ce projet était cher au cœur de Jean Claude Morice et de Jean Pollet" rappela monsieur le Maire qui termina son discours en précisant "qu'à l'heure actuelle, l'armée française reste mobilisée et engagée dans des opérations extérieures : au Liban, au Darfour, en Côte d'Ivoire, en Afghanistan, au Kosovo et dans bien d'autres conflits à travers le monde où ils portent le message universel de la France et de ses valeurs : Liberté, Egalité et Fraternité … Il est de notre devoir de nous souvenir de notre Histoire et de la transmettre à nos enfants et nos petits enfants. Et je souhaite que la mise en place de ce monument éveille en chacun une réflexion sur la paix, ce bien si précieux qu'il faut savoir aller conquérir au delà de la haine qui oppose certains peuples dans l'Histoire."