Photo prise le 19/9/2007, cliquez pour agrandir...

Le promeneur parcourant certaines rues de notre commune a pu constater les nombreux changements qui s'y opèrent : démolitions, constructions, améliorations de la voirie. Flânant rue d'Haubourdin en ce mois de septembre 2007, au temps incertain, il a pu remarquer la démolition d'une grande bâtisse, inconnue de beaucoup, et de se poser la question sur ses anciens occupants. Une idée directrice, l'examen de la fresque peinte sur toute la façade du rez-de-chaussée, signée Bontinck, représentant des joueurs de boules pouvait suggérer une dernière occupation par des joueurs de pétanque ayant leur terrain de jeu à l'abri des intempéries.

Nous nous proposons d'essayer de vous faire revivre le vécu de ce bâtiment public, le plus ancien de la commune et dont l'état de vétusté et de dégradation demandait une démolition en fonction du manque de sécurité dans laquelle vivaient les derniers occupants.

cliquez pour agrandir...
Extrait du plan Ravet Anceau de Faches-Thumesnil de 1937, visible dans son intégralité en cliquant ici...

C'est dans la partie de la rue d'Haubourdin portant alors le nom de rue Faidherbe, entre le passage à niveau de la Jappe et le carrefour avec la rue Carnot, qu'a été érigé, il y a un siècle et demi, un complexe Mairie-Ecole. Au milieu du 19ème siècle, l'érection d'une "maison d'école" assurant la scolarisation des jeunes de la commune et particulièrement du hameau de Thumesnil, paraît des plus nécessaire en raison de l'augmentation de la population. Dix ans de discussion se déroulèrent entre les autorités départementales concernées et la municipalité avant que soit décidée la construction d'une école de garçons d'une part, d'une école de filles et une salle d'asile situées rue Carnot d'autre part. Comme la commune ne possédait pas de bâtiment communal réservé à l'activité exercée par les élus et l'administration locale, il fut décidé que la construction projetée comprendrait à la fois l'école de garçons, le logement de l'instituteur, une salle du Conseil municipal avec un local d'archives ou de bureau et … une prison.