Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

COMMENT DATER VOS VIEUX PAPIERS ET DOCUMENTS ?

Les moyens de locomotion


Dernières plaques du Nord : 29/9/1928,31/3/1950,26/8/2005

J'ai la chance de posséder une encyclopédie complète de toutes les voitures françaises produites entre 1920 et 1980 avec, année par année, les différentes évolutions des carrosseries et des détails. Ces registres me sont bien utiles quand il s'agit de dater une photographie sur laquelle figurent des véhicules. Mais il y a aussi les immatriculations. Jusqu'au 1er octobre 1928, les numéros de chaque voiture se composait tout d'abord d'une lettre caractéristique de l'arrondissement où était situé le propriétaire de la voiture, lettre suivie d'un numéro de série et d'un numéro d'ordre composé de quatre chiffres au maximum. A partir du 1er octobre 1928 et jusqu'au 1er avril 1950 le système est modifié, chaque département recevant un groupe de deux lettres et parfois un chiffre qui sont précédés d'un nombre de 1 à 9999. A titre d'exemple, le Nord s'est ainsi vu attribuer les lettres MB, MD et ME alors que le Pas de Calais avait les lettres NA et NB. Le 1er avril 1950, ce système qui menaçait d'arriver à saturation a été remplacé par le système en vigueur de nos jours, chaque département ayant son numéro à deux chiffres en fonction de son classement alphabétique. A gauche de ce code prend place dans un premier temps une lettre unique allant de A à Z, puis après épuisement du premier alphabet, lui succèdera un système toujours alphabétique composé de deux lettres, AA puis AB, AC jusque AZ puis BA, BB, BC et ainsi de suite. Devant ces lettres un chiffre de 1 à 9999. Plusieurs départements ont atteint les lettres ZZ, la suite a donc été l'apparition d'une troisième lettre, en mars 2000 pour le Nord, en démarrant avec AAA puis AAB jusque AAZ avant de passer à ABA, ABB, ABC … Les plaques à trois lettres sont numérotées de 1 à 999. Je ne vous assomme pas davantage avec les immatriculations puisque je prépare un article détaillé pour début 2008, date à laquelle le système actuel sera entièrement changé. Pour en finir avec l'automobile, sachez que la vignette automobile destinée à percevoir la taxe différentielle sur les voitures a été mise en service en novembre 1956. D'abord cachée dans nos portefeuilles, à présenter à toute réquisition, elle est ensuite venue s'étaler sur nos pare brises de 1972 à 2000.


Une Renault coupé Viva Grand Sport à la fin de l'été 1938.
L'immatriculation RM2 indique le département de la Seine (immatriculation du 1/10/1928 au 1/4/1950)


Une Simca Aronde au printemps 1951,
immatriculée elle aussi dans la Seine, avec le système en vigueur depuis le 1er avril 1950.