Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA FACHES-THUMESNIL

Les Géants ont le vent en poupe

Pour ce qui nous concerne les responsables d' « Art Vivant » avaient défini qu'il devait représenter d'après les recherches historiques effectuées le « Roi des Estimaux », personnage célèbre chargé d'une fonction au cours de plusieurs siècles. Succinctement évoquons que ce titre a été porté du XIIIème siècle à la Révolution par un des cinq échevins qui possédait le fief (un domaine, une terre) de Faches et jouissait d'une prérogative sur ses quatre autres collègues pour présider une Cour de justice (ou plaid ou timaux) au nom du comte de la Châtellenie de Lille d'où le nom avec un peu de dérision de Roi des Timaux ou des Estimaux..

Après la deuxième guerre mondiale, des villes possédant un ou des géants, depuis souvent le dix-neuvième siècle les firent revivre pour renouer avec une tradition que l'occupation avait stoppée. Mais depuis trente ans de nombreuses communes virent aussi naître leur(s) géant(s) représentatif(s).

Faches possède dorénavant son géant. Mais comment allait-il vivre ? Depuis vingt ans que sa personnalisation existe nous avons connu au total trois représentations :
  • en 1984 : celle d’origine : Guillaume (ou Willaume) de Faches, Roi des Estimaux. Il s'agit du personnage Historique de Willaume La Haye du XIV ème siècle qui tire son nom d'un autre fief situé aux confms de Croix et de Hem.
  • En 1992 : l'ossature a reçu un nouveau vêtement plus résistant aux intempéries subies lors des sorties.
  • En 2000 un nouveau géant totalement différent (Ière sortie le 17 septembre 2000).
  • Le baptême du premier géant se déroula le samedi 29 septembre 1984 à 20 heures 30 sur le parvis de l'Eglise Sainte Marguerite d'Antioche à l'occasion de la braderie de Faches du 30 septembre 1984. Le dernier géant fêta sa première sortie le dimanche 17 septembre 2000 par un cortège qui partit à 15 heures de la place Victor Hugo pour arriver vers 17 heures à la salle Jacques Brel.

    Mais « Art Vivant » n'était pas un groupe constitué, une association dont le but principal était d'accompagner, mieux d'animer la sortie du géant de manières certes diverses mais à laquelle participaient les habitants.

    Car à mon avis ce qui marque la pérennité d'un géant c'est l'association, le groupement quelle que soit sa nature et son but qui aide à maintenir la tradition de sa sortie, l'accompagne et participe aux manifestations qui constituent l'âme de la fête avec généralement un soutien plus ou moins appuyé de la municipalité. C'est je crois, à mon humble avis, ce qui manque dans notre commune. La sortie du géant est le fait de la municipalité ou de moins de sa section « animation ». Il ne constitue pas un symbole de réjouissance, il est simplement un décor de fête : il est présent sur le stade où se déroulent les jeux intercommunaux, .... lors des carnavals il était celui qui, seul sans accompagnement spécifique, clôturait le cortège.

    G.-J. Lustremant Sources : Histoire de Faches-Thumesnil par G.-J. Lustremant Calendrier des géants 2005 : Fêtes des géants en France et en Belgique édité par la Ronde des Géants et la Maison des géants d'Ath. Consulter aussi les bulletins de l'Association Culturelle et Historique n° 27 à 30 dans lesquels étaient insérés divers articles sur les géants de la Région.