En haut la rue Armand Carrel, en bas, les tranchées du « Champ de Manoeuvre » rebouchées dans les années 35 par des « chômeurs » pour que l’aérodrome de Lille-Ronchin puisse s’étendre et au dessus, le cratère des Dix-huit Ponts 15 ans après l’explosion

Après la guerre, alors que l’aviation civile commence à se développer, chaque ville crée un aérodrome, qui n’est le plus souvent qu’un vaste champ herbu que clôt une série de hangars. Celui de Lille est réputé pour les trous et les bosses qui le parsèment et en font l’un des plus dangereux du département.

Les exhibitions aériennes sont alors à la mode. Les spectateurs viennent y assister aux prouesses des pilotes.


Le meeting d’aviation de Ronchin,
Les Sports du Nord, 26 juin 1927

Dans les années 1930, la municipalité de Lille envisage déjà la construction d’un véritable aéroport dans la banlieue, à Lesquin

Les caractéristiques techniques de cet aérodrome sont disponibles en cliquant ici...