Regard en arrière

Page du site www.lillemetropole.fr

 « Il existe un passé qui n’est qu’un cimetière de l’histoire.
Il en existe un autre d’où jaillit, dans sa profondeur vivante, la source du futur.
»
Gregorio Maranon

    Si le tampon du photographe L. Desbottes, sis au 81 avenue du Général-Leclerc à Faches (Nord) ne nous informait pas de la date exacte de cette prise de vue (1956), nous l’aurions vraisemblablement antidatée. Sans doute à cause du vignettage de l’optique de l’appareil qui évoque quelque ancienne chambre photographique ; plus sûrement à cause de l’automobile stationnée sur le parvis dont le modèle nous semble antérieur aux années 1950. Quoi qu’il en soit, l’intérêt patrimonial de cette photographie ne fait pas l’ombre d’un doute : l’église Sainte-Marguerite d’Antioche à Faches-Thumesnil est l’un des plus anciens édifices religieux de la métropole. Un document datant de 1104 atteste de l’existence d’un lieu de culte dans le village de Facis, nom donné jadis à la commune de Faches.


    Au cours du XXe siècle, l’église fait l’objet de transformations successives, notamment dans les années 1970 durant lesquelles sont construites les deux nefs latérales et la sacristie que l’on aperçoit, adossée au choeur.[note] Quelques années auparavant, lors de la réfection de la toiture, le clocheton avait été détruit. Le presbytère, situé à gauche de notre image, connaîtra le même sort en 1999. Si l’on remonte le temps jusqu’au XIXe siècle, les abords de l’église nous seraient apparus très différents : un mur d’enceinte encerclait le cimetière situé en lieu et place de l’actuel parvis. En 1892, la municipalité décida de le déplacer rue Henri-Dillies.

 
    Aujourd’hui, la vénérable bâtisse semble ne pas avoir pris une ride. Seul l’espace public a changé lors de la requalification du quartier dans les années 1990.